Parlons bien, disons vrai.

1969 ANNEE EROTIQUE | La sulfureuse

« 69, année érotique ». La phrase est tellement ancrée dans nos têtes qu’il semble difficile aujourd’hui de prononcer 1969 sans spontanément terminer sa phrase par cette expression consacrée. Mais au fait qu’est-ce qu’elle avait de tellement érotique, cette année 1969 ?

L’érotisme en 1969, c’est d’abord la libération sexuelle. Le modèle patriarcal et la moralité judéo-chrétienne sont mis de côté. En France, le caractère explicite des paroles des chansons de Serge Gainsbourg ‘Les Sucettes’, ‘Je t’aime… Moi non plus’ ou ’69, année érotique’, toutes sorties en cette glorieuse année, illustrent ce changement. Le fait d’avoir une vie sexuelle colorée ne date pas de 1969, mais désormais, ce type de liberté est assumé. Là ou auparavant, la honte et le secret étaient légion, en 1969, on affiche avec fierté son épanouissement sexuel. Les images d’archive de Woodstock rappellent ce moment : des hommes et des femmes pour certains à demi-nus, voire complètement, certainement pas mariés et qui, semble-t-il, ne jouent pas au scrabble lorsqu’ils se retrouvent seuls : « faites l’amour, pas la guerre ». Les barrières de la pudeur tombent pour un temps.

(c) Courtesy of Sony World Photography Awards 2009Loveparade, Highway to love – Gordon Welters, (c) Courtesy of Sony World Photography Awards 2009Cette génération veut sortir du carcan de ses aînés : la liberté comme leitmotiv, partout, domaine sexuel y compris. Alors que quelques années auparavant, les ouvrages au contenu érotique explicite étaient systématiquement interdits, en 1969, deux guides non fictifs prodiguant informations et conseils sur les pratiques sexuelles sont publiés aux Etats-Unis : ‘La manière de devenir une femme sensuelle’ de Joan Garrity et ‘Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander’ du Docteur David Reuben. Le second sera d’ailleurs adapté au cinéma par Woody Allen deux ans plus tard. Cette affirmation toute neuve de la liberté sexuelle s’entendra aussi aux gays et lesbiennes, qui, en 1969, après un affrontement avec la police dans un bar new-yorkais commenceront à militer pour leurs droits.

En parallèle, certaines sociétés réalisent qu’elles peuvent tirer profit de toute ce nouveau rapport au sexe assumé. Les années 1970 seront l’âge d’or du film pornographique mais dès 1969, une petite société, KamaSutra, se crée et commercialise une huile de massage chauffante et comestible parfumée à la vanille. Le mantra de l’entreprise : ‘Mieux faire l’amour’. KamaSutra sera l’une des premières entreprises à commercialiser des produits pour jeux sexuels tout en cherchant à se démarquer de l’image négative des sex shop.

Aujourd’hui, KamaSutra fournit encore des boutiques parisiennes branchées. L’une des plus connues s’appelle justement 1969, preuve que, quarante ans après, l’aura de cette année sulfureuse n’est en rien diminuée.

Evene

La Rédaction

102 Kara est un site libre. Il divulgue les infos que l'on nous fait parvenir . Nous nous efforçons de vérifier l'exactitude de ces divers informations avant de les mettre en ligne. Si vous avez des suggestions, veuillez nous les faire parvenir en cliquant ici. Nous vous remercions de votre fidélité.