Parlons bien, disons vrai.

Laza Razafiarison : Le candidat à la Présidentielle traîné et battu par le GSIS

D’après les informations, le Secrétaire général du « Avotra hoan’ny firenena » sera déféré au Parquet ce matin.

Laza Razafiarison

Laza Razafiarison

La manifestation des partisans du « Avotra hoan’ny firenena » a tourné court hier. A peine arrivée devant la stèle de Jean Ralaimongo à Analakely où la manif est prévue se tenir, le principal leader du mouvement, le Secrétaire général du parti, Laza Razafiarison a été arrêté par des éléments cagoulés du Groupe de Sécurité et d’Intervention Spéciale (GSIS). Une arrestation à la fois brutale et musclée qui apparemment, a assommé Laza Razafiarison. En effet, le candidat à l’élection présidentielle a été trainé par terre sur une distance d’environs 10 mètres, la tête à même la route goudronnée de l’Avenue de l’indépendance. Par ailleurs, après avoir été jeté dans le pick-up de l’Emmoreg, un élément cagoulé a continué de s’acharner sur le SG du « Avotra hoan’ny firenena » en lui donnant des coups sur la tête. Beaucoup de témoins ont d’ailleurs assisté à ce « spectacle ». D’après les explications d’un autre leader du parti, Laza Razafiarison a été blessé suite à cette « brutalité des forces de l’ordre ». Pour leur part, ces dernières ont expliqué que « ses gardes du corps ont essayé de s’interposer, c’est la cause des altercations ».

Ordre public. En tout cas, cette intervention musclée a provoqué la colère de tous ceux qui étaient présents sur le lieu. Une situation que bon nombre d’observateurs considèrent comme n’étant pas digne de la culture malgache. D’autant plus que pour le moment, la date des élections reste encore incertaine, le gouvernement n’a pas encore abrogé la date du 24 juillet, donc, en l’état actuel des textes, les candidats devraient pouvoir effectuer une campagne électorale. Quid alors du cas des autres candidats qui usent et abusent des prérogatives de puissance publique en effectuant des meetings au niveau des districts ? Tout de suite après son arrestation, Laza Razafiarison, ainsi que sept autres partisans du « Avotra hoan’ny firenena » qui ont également été arrêtés à Analakely, ont été amenés au camp de la Gendarmerie de Tana-ville à Betongolo où ils ont été auditionnés. Un haut responsable au sein de l’Emmoreg a d’ailleurs déclaré qu’ils seront inculpés pour atteinte à l’ordre public. Selon les informations, Laza Razafiarison sera déféré au Parquet ce matin.

Brutalités. Bon nombre d’observateurs ont condamné cette arrestation musclée sur un candidat à la Présidentielle. A l’exemple des membres du Collectif des candidats qui ont pu rencontrer le leader du « Avotra hoan’ny firenena » et son épouse dans le bureau de la Gendarmerie à Betongolo hier après-midi. D’après Voninahitsy Jean Eugène, « Laza Razafiarison était mal-en-point et ses vêtements étaient complètement

Laza Razafiarison

Laza Razafiarison

déchirés ». C’est certainement dû aux brutalités qu’il a subies lors de l’arrestation. Par ailleurs, selon toujours le candidat des Autres sensibilités, parmi les manifestants arrêtés hier figure aussi un blessé au pied par balle. Contrairement à la réalité malgache, dans les pays avancés, des mesures exceptionnelles sont prises pour assurer la protection des candidats à une élection. A l’exemple du cas français où leur protection est assurée par le Service de Protection des Hautes Personnalités (SPHP).

Parquet. L’on s’attend donc à ce que Laza Razafiarison soit déféré au Parquet aujourd’hui. Voninahitsy Jean Eugène a pourtant fait savoir que le Collectif des candidats a déjà interpellé le Premier ministre, Jean Omer Beriziky sur cette affaire. Ce dernier serait déjà intervenu auprès des Forces de l’ordre, en ordonnant à ces dernières de ne pas porter l’affaire devant la Justice afin d’éviter qu’elle ne dégénère. La question est de savoir pourquoi l’Emmoreg n’a pas agi pareillement lors de la manifestation anti-Communauté internationale qui s’est tenue à Ankorondrano le 22 mai dernier, au cours de laquelle des insultes et des menaces contre les membres du Corps diplomatique et consulaire résidant dans la Grande Ile ont été lancées par les manifestants ?
midi-madagasikara

La Rédaction

102 Kara est un site libre. Il divulgue les infos que l'on nous fait parvenir . Nous nous efforçons de vérifier l'exactitude de ces divers informations avant de les mettre en ligne. Si vous avez des suggestions, veuillez nous les faire parvenir en cliquant ici. Nous vous remercions de votre fidélité.